Grigori Grabovoï est Docteur en sciences physico-mathématiques, académicien, auteur de la découverte du domaine informationnel créatif et d’œuvres originales sur la prévision d’évènements futurs, sur leur contrôle et leur correction. Il est aussi l’auteur de l’Enseignement «Sur le salut et le développement harmonieux».

Grigori Grabovoï est né le 14 novembre 1963 à Kirovsky (village Bogara), quartier de Kirov, région de Tchimkent, Kazakhstan (acte de naissance série II – OG Nº 463794).

Dès le début de sa vie, Grigori voyait déjà les évènements à venir et ce qui se passait de façon claire et nette. Le principe du contrôle d’évènement, c’est-à-dire l’influence sur cet évènement était toujours associé avec la perception de l’évènement – le facteur du pilotage était présent dans sa perception. Citons l’exemple d’un fait que Grigori Grabovoï se rappelle, c’est un de ses premiers souvenirs. Un jour, lorsqu’il n’avait pas encore trois ans, il se dirigeait vers un portail à côté de la rue et tout en marchant, il effectuait un travail intense : il examinait la Terre à l’aide de la clairvoyance. Il la voyait de façon nette au niveau de son cœur et la planète avait la forme d’une petite balle. La Terre vrillait et essayait de tomber en bas, de se dissiper. Chaque matin, Grigori venait au même endroit qui était le plus calme et confortable pour travailler. Ceci a duré plusieurs mois. Il travaillait dur pour assembler la planète afin d’éviter une catastrophe mondiale. Cette intensité donc était naturelle. Il comprenait qu’il devait le faire. Il venait et le faisait, et puis allait s’occuper d’autre chose. C’était le principe de l’action permanente.

Valentina, la sœur de Grigori, se souvient que le petit Grigori étonnait son entourage : il entendait le bruit d’une cascade qui se trouvait à une distance de six ou sept kilomètres d’où on ne pouvait pas entendre le bruit de l’eau. Il avait prédit également beaucoup d’évènements qui ont eu lieu par la suite dans sa famille.

Les personnes de sa génération se rappellent que Grigori, bien avant d’étudier à l’école, a toujours su où se trouvaient des personnes ou des objets dont on lui parlait. À cette époque, ses amis se réunissaient autour de lui en lui demandant de parler d’équipements modernes, de la vie dans des pays lointains et comment le monde était fait. Ce qui est significatif, ce n’étaient pas seulement de jeunes enfants qui l’écoutaient avec intérêt et attention pendant des heures, mais aussi des adolescents.

Jusqu’à l’âge de douze ans, Grigori n’attachait aucune importance à ses capacités à percevoir des évènements lointains et présents, ainsi que de prévoir des évènements futurs. Probablement, il pensait que tous ses camarades de classe avaient les mêmes capacités. Seulement à l’âge de douze ans il a commencé à réaliser qu’il était différent de ses amis et que la nature l’a bien doté de talents et de possibilités beaucoup plus importants.

Fait intéressant, personne n’a touché le petit Grigori durant toute son enfance ni dit un mauvais mot sur lui dans la cour de l’école ni dans la rue. Ce n’est probablement pas dû au fait qu’il prenait des cours de karaté, était un bon gymnaste et aimait faire du vélo. Il semblait qu’une couche de protection l’enveloppait énergétiquement, mettant une armure invisible le protégeant des mauvaises gens.

Après avoir terminé l’école avec réussite, Grigori part pour Tachkent et fait sa demande d’inscription auprès de l’Université d’État de Tachkent V.I. Lénine. Dans les années quatre-vingt, c’était la première université soviétique en Asie Centrale et au Kazakhstan. Elle a apporté une contribution inestimable au développement de l’enseignement supérieur, de la science, de la technologie, de la culture et de l’éducation en Ouzbékistan et des républiques voisines qui sont actuellement des États indépendants.

 

Dans son certificat de fin d’études secondaires, Grigori avait une moyenne cumulative de 4,9 (Commentaire : en Russie, les notes scolaires vont de 1 à 5), ce qui lui permettait d’entrer dans un établissement d’enseignement supérieur selon un programme d’expérimentation : il fallait passer seulement deux épreuves d’admission. Durant l’épreuve orale de mathématiques, Grigori Grabovoï répondit correctement à toutes les questions d’examen. Puis le Président du Comité d’examen lui posa une question sur le sinus elliptique (cette fonction est normalement étudiée à la fin de la première année d’études universitaires) et l’avertit qu’il fallait répondre en deux minutes. En parlant de cet incident avec un correspondant, Grigori dit : « J’ai vu qu’il s’agissait simplement d’une série régulière de la fonction exponentielle et j’ai écrit ma réponse en une minute. Puis, j’ai attendu pendant encore une minute qui restait en écrivant quelque chose comme si j’étais en train de résoudre le problème. Ensuite, je lui ai apporté ma réponse. Le Président du Comité d’examen pensait naturellement qu’un tel problème ne pouvait pas être résolu en deux minutes. Il a mis son carnet avec la réponse sur son bureau, prit mon morceau de papier et du coup j’ai vu que les deux réponses coïncidaient. Il ne pouvait plus cacher ce fait ». Le Président du Comité d’examen a vu la bonne réponse en premier, a rougi d’émotion et a demandé : « comment l’avez-vous fait ? »

Grigori Grabovoï a réussi ses examens d’admission en 1980 à l’Université d’État de Tachkent du Drapeau Rouge du Travail V.I.Lénine, à la faculté des mathématiques appliquées et de la mécanique (à présent c’est l’Université Nationale d’Ouzbékistan Mirzo Oulougbek). Grigori étudiait avec succès à cet établissement d’enseignement supérieur. Parfois, il était étonné lui-même par ses capacités : il donnait tout de suite des réponses précises à des équations du domaine des mathématiques supérieures et plus tard, il cherchait s’il fallait comment résoudre ces équations.

Le deuxième tome de l’ouvrage « Pratique du pilotage. Chemin du salut » il y a un témoignage de la part de Roumiantsev Konstantin, camarade de fac de Grigori Grabovoï : « J’atteste par le présent témoignage que j’ai été témoin de manifestations de capacités extrasensorielles de Grabovoï Grigori pendant la période de nos études à l’université de Tachkent. Notre enseignante, maître des conférences Guéguél Galina à plusieurs reprises, en présence de tout le groupe, après avoir vérifié nos tests d’analyse mathématique, a exprimé sa surprise concernant le travail de l’étudiant Grabovoï Grigori qui écrivait des réponses correctes sans présenter la solution. Nous le considérions comme un prodige, capable de trouver les réponses correctes intuitivement, car nous ne connaissions pas encore les concepts de « clairvoyance » ou de « moyen extrasensoriel ». À travers le prisme des connaissances de nos jours, ce qui précède peut être appelé « clairvoyance ». »

En 1986 Grabovoï G. accomplit le cours complet de l’Université avec la spécialité de mécanicien. La Commission d’État d’attestation par sa décision du 30 juin 1986 lui accorde la qualification de mécanicien, comme l’atteste le diplôme HB No 941085. C’est un diplôme d’État en conformité avec la loi. La partie gauche du diplôme est remplie en ouzbek et la partie droite en russe. La spécialité « mécanique » existait en URSS dans les universités aux facultés de mathématiques et de mécanique et elle existe toujours. Les experts en mathématiques et en mécanique travaillent dans les domaines suivants : méthodes mathématiques et informatiques ; élaboration des modèles mathématiques de processus et d’objets ; élaboration des méthodes mathématiques efficaces permettant de résoudre des problèmes dans le domaine de la mécanique ; réalisation de l’activité informatique, scientifique, d’étude et de recherches. À l’époque soviétique, le jeune diplômé de l’Université avait le droit d’exercer le métier d’enseignant dans un Institut.

Après l’obtention du diplôme, Grabovoï G. a été affecté dans un bureau d’études secret à Tachkent qui référait au Ministère de la mécanique générale de Moscou où on élaborait et testait la technologie spatiale.

Au début de son travail, Grabovoï surprenait ses collègues par des pronostics miraculeusement précis d’éventuelles difficultés dans les processus techniques, de pannes et de défaillances des conceptions élaborées au sein du bureau d’études. Même les moindres détails coïncidaient. Un processus physique qu’il fallait transférer dans un modèle physico-mathématique et puis par programmation informatique pour résoudre le problème quantitativement, à savoir en obtenant une réponse, Grabovoï G. au lieu de trois mois, le calculait en quelques jours en utilisant ses capacités de clairvoyance. En présentant son discours sur la protection des satellites contre des émissions laser continues ou impulsionnelles périodiques à la conférence des jeunes spécialistes du Bureau d’études (TachKBM), Grigori Grabovoï a tenu le premier rôle. À ce titre, il a été envoyé à RKK Energia située à Korolev dans la région de Moscou afin de participer à la conférence des experts et des instituts de recherches scientifiques du ministère de la mécanique générale. Grabovoï a pris la première place dans la nomination des travaux novateurs utilisant des techniques nouvellement créées.

Après un certain temps, le haut encadrement d’autres organisations publiques a prêté attention à l’activité du jeune homme et a proposé d’effectuer une vérification expérimentale officielle de ses capacités.

En 1991-1992, pour la première fois dans le monde, sur la base officielle et scientifique, Grabovoï G. sur la demande de la direction de la compagnie nationale aérienne d’Ouzbékistan, effectue plus de 360 pronostics d’état du matériel aérien. Ceci avec la convergence absolue de son pronostic, les faits dans les conditions industrielles difficiles du parc d’avions de la société de Tachkent, de l’usine No 243 réparant des avions et de l’Inspection de sécurité des vols de la Compagnie Nationale aérienne de la République d’Ouzbékistan.

Selon les résultats du travail accompli par Grigori Grabovoï durant cette période de temps relativement courte, une attestation a été rédigée par écrit, certifiée par les signatures du directeur général de la Compagnie Nationale aérienne d’Ouzbékistan, du directeur adjoint de la même compagnie, du chef du centre de génie et d’information et d’autres experts, stipulant ce qui suit : « Le travail effectué par G.Grabovoï de diagnostic extrasensoriel des équipements aéronautiques et des processus technologiques a été enregistré dans quarante actes et procès-verbaux. La pureté des conditions expérimentales a été respectée.  Étant témoins constants des expériences réalisées, nous attestons l’exactitude à cent pour cent du diagnostic des équipements et des processus technologiques fait par Grigori Grabovoï par la voie extrasensorielle. Le Comité considère les informations reçues… comme convenables aux besoins de la compagnie aérienne et recommande de les utiliser ultérieurement afin d’assurer la sécurité des vols des avions ». (Pratique du pilotage. Chemin du Salut. Tome I, Maison d’Édition Sopritchastnost)

Balakirev V., pilote-inspecteur de sécurité des vols auprès de la Direction de l’aviation civile d’Ouzbékistan, pilote de la première classe, participant à l’élimination des conséquences de l’accident à la centrale nucléaire de Tchernobyl en 1986, membre du Comité de vérification des capacités extrasensorielles de Grabovoï G. dans le diagnostic des équipements aéronautiques effectué officiellement par les experts, témoigne que « Grabovoï est un grand expert en matière de sécurité pour transporter des passagers et des cargaisons. Comme Grabovoï occupait le poste d’inspecteur de la sécurité des vols, je lui demandais de mener des enquêtes sur des accidents aéronautiques. Grigori établissait toujours infailliblement la cause d’une avarie ». Vitali caractérise Grabovoï comme une personnalité totalement unique, un homme d’esprit, dont les capacités et les possibilités, peuvent être utiles non seulement dans l’aviation, mais aussi dans d’autres domaines de la science, de la technologie, de l’enseignement, de la religion et de la sécurité nationale.

Radik Valitov, ingénieur-programmeur de l’Escale de la Division d’aviation unie Tachkent a été témoin de l’expérience extrasensorielle suivante de Grigori Grabovoï : « En novembre 1991, en ma présence, il a été demandé à Grabovoï G. de faire le diagnostic d’un virus dans les vingt disquettes. Grabovoï G. après examen visuel des disquettes (sans utiliser de matériel informatique ou d’équipement spécial pour détection de virus) a identifié cinq disquettes infectées par le virus. Après la sélection des disquettes contenant un virus informatique, une autre expérience eut lieu : il fallait éliminer des virus du fichier contaminé en l’enregistrant sur une autre disquette sans utiliser aucune méthode connue. Je crois que cette expérience a confirmé les capacités extrasensorielles de Grabovoï Grigori à détecter des informations très subtiles et sur des supports informatiques (disquettes) et de gérer le processus d’enregistrement d’informations , en coupant le flux d’informations du virus. Ces capacités peuvent être utilisées dans des milieux informationnels importants en présence de brouillage intentionnel. »

Entre le 7 janvier 1993 et le 1er septembre 1993, G.Grabovoï occupe le poste d’expert dans le Centre de traitement des données auprès de la Compagnie aérienne nationale de la République d’Ouzbékistan, où au cours de cette période, l’exactitude de son diagnostic sensoriel a été totalement confirmée.

Après avoir terminé son travail dans la Compagnie aérienne nationale de la République d’Ouzbékistan, Grigori crée en collaboration avec des professionnels dans le domaine de la réparation et de la prolongation de durée de vie des ressources d’équipements aéronautiques, la Société économique extérieure RAMPA.

Cette entreprise conclut des contrats et effectue des travaux de diagnostic d’équipements aéronautiques. Notamment est accompli un travail avec l’usine de Fergana qui s’occupait des réparations du matériel aéronautique. L’usine reçoit des avions à réparer. Grigori est appelé à l’usine. Il vient et à une distance de 25 mètres réalise un diagnostic précis de ces avions.

Le 07 janvier 1994, laSociété économique extérieure RAMPA, représentée par G.Grabovoï, directeur général, conclut un contrat avec la Compagnie aérienne nationale de la République d’Ouzbékistan « Ouzbékiston Havo Yollari » en la personne de G.Rafikov, directeur général, pour réaliser en collaboration des activités industrielles, commerciales et d’autres dans le domaine d’utilisation des transports aériens et de mise en place de nouvelles techniques informatiques. Les objectifs et les tâches de ce contrat sont ce qui suit :

– Introduction de nouvelles méthodes pour assurer et prolonger la durée de vie des équipements aéronautiques, d’élaborations technico-scientifiques, de l’expérience d’autres compagnies aériennes et entreprises de l’aviation civile, des standards et des recommandations des organisations internationales de l’aviation civile dans l’activité des Participants du contrat ;

– Développement et amélioration du système de maintenance des transports aériens ;

 

– Développement des pôles d’activités scientifiques prioritaires, y compris des méthodes non traditionnelles dans l’aviation (Pratique du pilotage. Chemin du Salut. Tome I, p.208. Maison d’Édition Sopritchastnost).

En mars 1994, Grigori Grabovoï part pour l’Inde – le berceau ancestral de la sagesse humaine. Dans le temple de toutes les religions Barla Mandir à New Delhi, le représentant de l’Inde, Vanerzhi K. attire l’attention du prêtre suprême H.Simha à Grigori Grabovoï en lui demandant de définir les capacités extrasensorielles de ce dernier. Simha répond : « Dans cette ville, il n’existe pas d’homme qui peut être comparé à lui et définir son haut niveau. Une seule personne est capable de le faire. Son nom est Baba Nagpal » et propose de lui rendre visite à l’endroit sacré de l’Inde – dans le temple Chattarpur à côté de Qutab Minar fréquenté par les personnes des castes supérieures et le gouvernement.

Baba Nagpal était dans le temple, mais des prêtres et le service de sécurité n’ont pas laissé entrer un visiteur inconnu (même malgré la demande de l’épouse de Kamal Dua, plus grand industriel de l’Inde). Il faut préciser que Baba Nagpal, devenu un saint de son vivant, honore son attention personnelle seulement les élus ; même à Rajiv Gandi, il a accordé un auditoire de deux minutes. « Dites à Baba Nagpal que Grigori Grabovoï est là » – demande Grigori à des agents de sécurité. Malgré l’heure de déjeuner, Grabovoï a été immédiatement admis au sanctuaire du temple indien. La conversation a duré 23 minutes. À la fin, Baba Nagpal a béni Grigori Grabovoï en disant qu’il allait prier pour lui et a prédit que Grigori Grabovoï utiliserait ses capacités énergétiques et extrasensorielles suprêmes par le contrôle des évènements pour le salut non seulement du peuple de son pays, mais aussi du monde entier. (Étant donné que Baba Nagpal  ne s’est jamais trompé dans ses prédictions, elles sont considérées en Inde en tant que prophéties exactes).

Le 10 décembre 1994, une délégation dirigée par G.Grabovoï, rend visite aux Philippines. Ayant juste entendu de Grabovoï et de son arrivée aux Philippines, la guérisseuse connue, l’augure et la clairvoyante Yuko N. Labo a souhaité le rencontrer immédiatement. Pendant leur conversation dans sa clinique, Yuko N. Labo a approché les paumes de ses mains de dix centimètres aux paumes de Grigori et tout de suite elle a admiré hautement une énergie puissante de ses mains et la force de ses capacités extrasensorielles. À la fin de leur entretien, elle a exprimé sa conviction qu’avec de telles possibilités, c’était le devoir de Grabovoï d’aider non seulement son propre pays, mais aussi la planète entière. Les personnes présentes ont été bien surprises lorsque cette femme connue a demandé de diagnostiquer son organisme et d’effectuer des séances de guérison générale à distance avec elle.

Après avoir entendu parler des merveilles du guérisseur russe, la télévision bulgare invite Grigori Grabovoï en 1995 en Bulgarie et organise un rendez-vous avec la grande voyante Bulgare Vanga qui refusait presque à tous de produire des enregistrements audio et vidéo des rencontres avec elle. Cette fois-ci, elle permet d’enregistrer audio et vidéo d’une conversation avec elle. Vanga l’autorisait uniquement en rencontrant un interlocuteur en qui elle avait confiance, avec qui elle avait de bonnes relations et était sûre de son honnêteté. Le seul témoin qui était présent tout le temps durant la rencontre, journaliste Valentina Guenkova, a écrit dans la déclaration officielle sur cette rencontre : « J’atteste que Grabovoï Grigori a vraiment eu une conversation avec Vanga, voyante bulgare, le 27 octobre 1995, de 11 h 30 à 12 h 20. Les questions relatives au danger nucléaire écologique sur la planète, la prolongation de la vie humaine, la possibilité d’immortalité et de l’union des religions ont été examinées. Grabovoï a posé des questions et en y répondant, Vanga a exprimé son opinion, notamment que Grigori possédant des propriétés phénoménales devait continuer à guérir les gens et élargir les domaines d’application de ses capacités. Il devait travailler en Russie d’où les résultats seraient propagés à tous les pays du monde. Dans vint ans, il obtiendra ce dont il rêve ». Grigori Grabovoï avait laissé à Vanga une bonne impression sur lui déjà pendant leur première rencontre en 1994, en posant à Vanga une seule question : « Avez-vous besoin d’aide ? » et puis, ils étaient restés assis l’un à côté de l’autre pendant une demi-heure.

En 1995,  Grabovoï G. déménage à Moscou où il continue à effectuer son activité de recherches et d’enseignement. Le Conseil de sécurité de la Fédération de Russie propose à Grabovoï d’accomplir un pronostic avertisseur des centrales nucléaires. Il accepte.

En 1996, Grabovoï G. termine l’école de médecine Ramenskoyé auprès de l’école régionale de Moscou de formation continue : diplôme No UT No 729642, spécialité « Médecine générale » avec qualification médicale « aide-médecin ».

En septembre 1997, les représentants du Centre de contrôle des vols spatiaux de la Fédération de Russie s’adressent à Grabovoï en lui demandant de diagnostiquer le complexe orbital international Mir. En présence du dirigeant adjoint des vols de cette organisation respectable et connue à tous, Grigori identifie de façon précise les endroits où l’isolation thermique dans le bordé extérieur de la station spatiale est endommagée en indiquant des rayures et des fissures dans la coque du complexe. Ceci prévient une éventuelle situation d’urgence, car des charges postcombustion sur les moteurs de bord avaient été prévus. Grabovoï insiste sur l’irrecevabilité de telles actions avant élimination de ces défaillances indiquées.

En donnant des consultations au Centre de contrôle des vols spatiaux, Grigori a prédit à plusieurs reprises des situations au sein des stations spatiales qui ont été totalement confirmées aussitôt. Ainsi, il a prédit une détérioration de la santé de l’équipe russo-américaine pendant le vol au-dessus de la zone géopathique du Brésil ; prédis un changement défavorable dans l’atmosphère de la station où sous l’influence de la chaleur et de l’humidité apparurent de nouvelles souches de bactéries. L’intervention opportune et l’assistance de Grabovoï ont aidé à faire face à ces difficultés et à éliminer le danger menaçant à la santé des membres de l’équipe du vaisseau spatial.

 

En septembre 1997, au sein de la station orbitale spatiale Mir, il y avait des pannes dans le fonctionnement de l’ordinateur de bord constamment, presque tous les jours. Pour le remplacer, il fallait cinq jours. Grigori a du diagnostiquer l’ordinateur (depuis la Terre évidemment) et établir si l’ordinateur pouvait « durer » ces cinq jours nécessaires. Grigori a accepté et à lasurprisedetous, cetéquipementsi capricieux auparavant a tenu jusqu’à son remplacement.

À la même époque à peu près, un accostage de la station orbitale Mir et la navette spatiale Atlantis était prévu. Cependant, à cause de nombreuses défaillances techniques, il en était hors de question. Grabovoï a été chargé de prédire un éventuel accostage et toutes les situations imprévues pouvant survenir. Ses prédictions ont été confirmées en moindres détails : finalement, l’accostage a eu lieu avec succès juste avec une déviation de l’axe selon les paramètres précisés par Grabovoï.

Un autre exemple du travail de Grabovoî de diagnostic des équipements spatiaux. Il fallait effectuer un diagnostic de tous les moteurs de la navette spatiale américaine Atlantis. Dans ce cas aussi, Grabovoï a exposé une situation technique réelle, confirmée plus tard : changement des paramètres du moteur inférieur. Il faut noter que ce diagnostic a été réalisé par Grabovoï en quelques secondes lorsqu’il était dans la rue et parlait avec le Centre de contrôle des vols spatiaux par téléphone mobile. Selon la conclusion des experts du Comité compétent, « suite à une comparaison des pronostics de Grabovoï Grigori avec la situation réelle il en découle que tous les pronostics de Grabovoï ont été confirmés à cent pour cent. Cette confirmation à cent pour cent pour chaque prévision ainsi que pour tout le volume de la mission, permet de conclure que Grabovoï Grigori en faisant son diagnostic uniquement à l’aide de clairvoyance, transmet immédiatement un pronostic confirmé à cent pour cent. Les faits décrits démontrent qu’il est nécessaire d’utiliser la clairvoyance afin de prévenir des défaillances et des avaries dans les équipements spatiaux » (Pratique du pilotage. Chemin du Salut. Tome I, p.239).

Le jeune savant Grigori Grabovoï a créé une nouvelle science. La science de Grigori Grabovoï est une nouvelle direction de la connaissance affirmant le chemin du développement vers l’harmonie avec les lois de l’évolution créative du monde. Pour la première fois, ont été découvertes et confirmées dans la pratique les lois fondamentales du contrôle constructif de tout objet informationnel dans le sens du sauvetage de la destruction. Pour la première fois, ont été définies mathématiquement les dépendances prouvant que grâce au changement de la perception, il est possible de transformer les informations dans tous les systèmes de la réalité.

Le 19 décembre 1997, la Chambre internationale d’enregistrement de nouveauté informationnelle intellectuelle délivre à Grabovoï les Certificats-Licences suivants :

  • à la méthode « Technologie informatique de gestion à distance » ;
  • au modèle « Archivage d’informations dans tout point de l’espace-temps » ;
  • à la découverte « Systèmes reproduisants et auto-développants qui reflètent les parties externes et internes des sphères constructrices » ;
  • au principe « Le temps est une forme de l’espace » ;
  • au principe « Diagnostic d’un objet par des méthodes des mathématiques classiques ».

Le 24 janvier 1998, le titre « Meilleur guérisseur » dans le domaine de bioénergie-informatique et de pronostic est décerné à Grabovoï Grigori.

Le 09 mars 1998, l’Académie des sciences naturelles de la Fédération de Russie en vertu des Statuts accorde à Grabovoï G. le titre de membre titulaire de l’Académie dans la section « Connaissances et techniques de noosphère ».

L’Académie russe des Sciences naturelles est une institution publique créative scientifique, réunissant des savants de toutes les directions – des naturalistes, des créateurs de techniques haut de gamme, ainsi que des représentants des sciences humaines animés d’un même esprit de contribuer à l’expression de la personnalité créative, au développement de l’éducation, à l’extension des recherches fondamentales et appliquées et à la formation de la société civile en Russie.

L’Académie russe des Sciences naturelles agit en vertu des Statuts et conformément à la législation de la Fédération de Russie. L’Académie est une personne morale et effectue selon les modalités en vigueur une activité scientifique, économique et extérieure. L’Académie comprend des sections, des départements régionaux et thématiques, des centres de recherche, des associations et de petites institutions. L’Académie a été accréditée à l’Organisation des Nations Unies le 17 janvier 1995 et en juillet 2002, elle a obtenu en tant qu’organisation non gouvernementale le statut de consultant économique et social des Nations unies.

 

Le 10 juin 1998, Grabovoï G. est élu membre titulaire auprès de l’Académie Internationale de l’Informatisation.

L’Académie Internationale de l’Informatisation est un organisme public. Selon ses Statuts, en font partie des savants, des experts, des hommes publics et gouvernementaux qui contribuent au développement de la technologie informatique et des processus de tous les secteurs économiques, de l’activité d’information et de production de la science, à l’informatisation de la société ; qui assurent des ressources informationnelles et créent un espace informationnel mondial uni. Depuis 1994, l’Académie possède le statut du membre associé auprès du Département de l’information des Nations Unies. Depuis 1995 – le statut consultatif général du Conseil économique et social de l’ONU. Avec le soutien des chefs d’États et de gouvernements, des gouverneurs et des maires furent créées des Académies nationales et régionales d’informatiologie et des départements fonctionnels (sectoriels) dans les sujets de la Fédération de Russie. L’objectif du travail de l’Académie est l’assistance dans le cadre d’élaboration, de formation et de coordination d’un espace informationnel mondial uni, ouvert à tous les pays et à tous les peuples et se basant sur les derniers aboutissements du progrès scientifique et technologique ; le pronostic de tendances de la politique de l’information.

Le 10 juillet 1998,  Grabovoï G., dans la reconnaissance et la certification est élu Académicien de l’Académie Internationale de l’Informatisation.

L’AcadémieInternationaledel’Informatisationestuneorganisationnongouvernementale, membreassocié de l’Organisation des Nations Unies en statut consultatif général auprès du Conseil économique et social des Nations Unies.

Le 10 août 1998, l’Académie italienne pour le développement économique et social, suite aux renseignements de la part d’experts, l’avis favorable des membres du Comité d’examen, enprenant en compte l’approbation unanime du Comité d’Honneur, accorde à Grabovoï G. le titre d’Académicien en reconnaissance officielle de ses vertus illustres, de son intégrité morale, de son constant engagement civil et de la poursuite des plus nobles idéaux qui le placent dignement parmi les méritoires de la société.

L’Académie internationale pour le développement économique et social est une association indépendante à but non lucratif basée à Rome et Bruxelles. La mission de l’Académie internationale consiste à contribuer à la création d’une éthique globale qui devrait devenir un modèle commun pour un nouvel ordre économique et un paradigme de développement à long terme sur la base de dialogue interculturel et interdisciplinaire, ainsi que l’interaction entre l’Etat, le marché et la société.

En août 1998, Grabovoï Grigori est élu par l’Académie des Sciences de New York membre actif de cette Académie.

L’Académie des Sciences de NewYork est au service de la science, de la technologie et de la société du monde entier depuis 1817. Depuis presque deux cents ans, l’Académie réunit les personnes travaillant à l’avant-garde, contribue à des découvertes et à des liens importants entre la science et la société. Une des plus anciennes organisations scientifiques aux USA, l’Académie est devenue non seulement  remarquable, mais aussi une des institutions les plus importantes dans la communauté scientifique internationale.

L’Académie a une triple mission :

de promouvoir des recherches scientifiques et des connaissances ;

  • de soutenir la littérature scientifique ;
  • de contribuer à la solution des problèmes d’ordre global dans la société au moyen des solutions fondées sur la science.

Le 15 septembre 1998, l’Académie russe des sciences naturelles décerne à Grabovoï G. la médaille d’argent « Pour le développement de la médecine et de la santé publique ». Elle est décernée à des scientifiques et des professionnels de la santé de profil scientifique, des médecins praticiens des établissements médicaux, ainsi que des experts dans le domaine de la santé publique qui atteignirent un grand succès dans l’amélioration de la santé de la population.   La remise de la médaille est accompagnée d’un diplôme standard.

Depuis le 24 septembre 1998, Grabovoï G. est un membre d’honneur de l’Académie d’astronautique de Russie K.Tsiolkovskiy (attestation No 1095) et ensuite, un membre actif de l’Académie d’astronautique K.Tsiolkovskiy.

L’Académie d’astronautique K.Tsiolkovskiy est une organisation scientifique publique. En octobre 1990, les membres du groupe d’initiative, F.Kosmolinskiy et V.Senkevitch ont élaboré un document fondateur intitulé « Propositions pour la constitution de l’Académie d’astronautique de RSFSR » et un supplément à ce document « Propositions pour les Statuts de l’Académie ». Les initiateurs de création de l’Académie ont été F.Kosmolinskiy , B.Kantemirov, V.Senkevitch, A.Oursul, A.Nikouline et d’autres.

Le 28 mars 1991, une assemblée constitutive de l’Académie d’astronautique K.Tsiolkovskiy a eu lieu au Planétarium de Moscou. Ensuite ont été élaborées les directions principales de son activité, sa structure et sa composition initiale sous la forme de sections thématiques, associées dans des directions dirigées par des vice-présidents. Depuis 1991, le travail de l’Académie d’astronautique K.Tsiolkovskiy est dirigé par le Président et le Présidium.

Le 16 juin 1999, l’Académie d’astronautique K.Tsiolkovskiy est dénommée « Russe ».

Le 10 octobre1998, l’Académie internationale des sciences de la nature et de la société décerne à Grabovoï G. la médaille de l’Académie « Mérite dans le redressement de la science et de l’économie en Russie ».

Le 20 octobre 1998, l’Académie internationale des auteurs de découvertes scientifiques et d’inventions a décerné à Grabovoï G. la médaille d’argent « Pour les mérites dans l’inventivité ».

Le 25 octobre 1998, diplôme obtenu de l’Ordre de Malte.

Le 29 octobre 1998, l’Académie russe des sciences naturelles accorde à Grabovoï G. un grade universitaire de Docteur de l’Académie.

Le 04 novembre 1998, l’Union internationale interacadémique décerne à Grabovoï G., en reconnaissance du mérite personnel, le titre d’honneur de Grand Maître des sciences mondiales et de l’éducation.

Le 20 novembre 1998, Grabovoï G. obtient un certificat d’adhésion à la Ligue professionnelle psychothérapeutique.

La Ligue professionnelle psychothérapeutique (LPP) est une union de nouveau type des professionnels de la psychothérapie et de la psychologie pratique et consultative; la plus grande communauté professionnelle russophone avec des participants de plus de 28 pays.

La Ligue professionnelle psychothérapeutique russe (ci-après la Ligue) réunit des professionnels du domaine de la psychothérapie et de la psychologie pratique et consultative, ainsi que des étudiants de cette profession. Dans son domaine, la Ligue est la communauté professionnelle la plus importante, active et influente en Russie. Elle a des filiales dans plus de 15 pays.

La Ligue crée une atmosphère créative de collaboration et du développement complémentaire pour les spécialistes de différentes écoles et directions de la psychothérapie et de la consultation. La Ligue organise des congrès et des conférences scientifiques des experts de niveaux régional, fédéral et continental. Ces congrès sont uniques dans leur importance et le retentissement sur l’opinion publique.

Le 02 décembre 1998, l’Académie internationale des sciences de la nature et de la société décerne à Grabovoï G. la médaille « Pour le développement de la culture et de l’art ».

Le 25 décembre 1998, parledécretduPrésidiumdel’Académieinternationaledel’informatisation, le titre de lauréat du concours international « Élite des informatiologues du monde » a été accordé à Grabovoï Grigori.

Le 28 décembre 1998, le titre de noblesse accordé.

Le 16 avril 1999, Grabovoï G obtient les diplômes de World Distributed University (WDU) à Bruxelles qui lui décerne le grade de Grand Docteur en Philosophie et le grade de Professeur Titulaire.

World Distributed University (WDU) est une université fonctionnelle auprès de l’Académie internationale de l’informatisation du Conseil général consultatif de l’ONU. L’université a été créée dans les années 1997 – 1998 et elle prépare les Mâitrises en sciences sur les questions globales. Cette université a une structure distribuée.

 

Le 20 avril 1999, le Comité principal d’attestation et de qualification par sa décision accorde à Grabovoï G. le titre de Docteur en sciences techniques. L’essence de sa thèse est présentée dans l’article « Étude et analyse des définitions fondamentales des systèmes optiques pour prévention des catastrophes et pour un pronostic dans le contrôle des microprocessus », almanach scientifique et technique Microélectronique, No 1(153), Moscou, Maison d’édition de l’Académie russe des sciences naturelles Électronique, 1999.

Le 20 avril 1999, le Comité principal d’attestation et de qualification par sa décision accorde à Grabovoï G. le titre de Professeur en spécialité « Sécurité des sites particulièrement difficiles ».

Le 12 mai 1999, Grabovoï G. est élu membre titulaire de l’Académie des sciences médico-techniques de la Fédération de Russie.

Le 15 juin 1993, l’Académie est enregistrée par le Ministère de la Justice de la Fédération de Russie.

La fondation de l’Académie a été un pas pertinent et opportun dans le développement et l’établissement dans l’industrie de l’outillage médical, et personne ne le met plus en doute.

L’idée de création de l’Académie des sciences médico-techniques aurait été très utile pour l’Académie des sciences médicales et l’Académie russe des sciences , car à ce jour il n’y a toujours pas beaucoup de recherches ni de création d’équipements et de matériel médicaux pour la médecine.

Le 25 mai 1999, Grabovoï G. est décerné la plus haute distinction de l’Union Internationale interacadémique – l’étoile de Vernadsky pour le mérite dans la science.

L’Union Internationale Interacadémique est fondé pour une coopération internationale interacadémique et réunit plus de deux milles de scientifiques, d’hommes de la culture et des arts de l’Europe, de la Russie et de l’Ukraine : l’Académie européenne des sciences naturelles (Hanovre, Allemagne), l’Académie italienne des sciences économiques et sociales (Rome), l’Académie européenne occidentale de la science et de la culture (Allemagne), l’Académie russe des sciences naturelles (Moscou, Russie), l’Académie des sciences de Crimée (Simferopol, Crimée) et l’Académie nationale des beaux arts et de l’architecture (Kiev, Ukraine). L’Union Internationale Interacadémique met en œuvre la reconnaissance du mérite privilégié et des contributions exceptionnelles dans la science, la culture et l’activité sociale – le soutien des scientifiques, des hommes de la culture et des arts de la Crimée et de l’Ukraine, la création des conditions pour intégration dans l’espace scientifique et culturel de la Communauté européenne.

Le 04  juin 1999, leComité principal d’attestation et de qualification par sa décision accorde à Grabovoï G. le titre de Docteur en sciences physico-mathématiques.Diplôme DFM No 0052.

Pour effectuer une attestation du personnel scientifique et pédagogique de haute qualification en Russie a été créé et enregistré conformément à la législation en vigueur le Comité principal d’expertise et de qualification (Certificat d’enregistrement No 3167-1 du 4 novembre 1996). Le fondateur principal a été l’Union Internationale Inter académique d’organismes publics de soutien de la science et de contribution à la formation du personnel scientifique (Certificat d’enregistrement No 3224 du 7 juin 1996), constituée des académies russes et étrangères des sciences, des centres de formation, des associations scientifiques et industrielles, des associations curatives de prévention, y compris des institutions d’État, notamment : l’université d’État de Biélorussie, l’Institut de la cybernétique technique auprès de l’Académie biélorusse des sciences, l’université technique d’État de l’Oural, l’Institut de recherches scientifiques du patrimoine culturel du Nord-Ouest auprès de l’Académie russe des sciences, l’Académie maritime d’État l’Amiral Makarov, l’université d’État de Saint-Pétersbourg.
Le Comité principal d’expertise et de qualification est une organisation autonome à but non lucratif.

 

Selon les Statuts, ses missions principales sont les suivantes :

  • établissement d’une liste de spécialités pour lesquelles on effectue la préparation des spécialistes de haute qualification et le décernement des titres universitaires et des grades selon la nomenclature des spécialités approuvée par le Présidium de l’Union Internationale Interacadémique.
  • direction méthodique des Conseils de thèse associée à la fonction de décernement des titres universitaires par l’unité spéciale – leComité principal interacadémique d’attestation.
  • accomplissement de l’activité associée à la reconnaissance mutuelle (nostrification) des diplômes d’enseignement supérieur et des titres universitaires et des grades.

Le 11 juin 1999, Grabovoï G. a été élumembreactifde l’Académie internationale de l’intégration de la science et du business.

Le 11 juin 1999, lePrésidiumdel’Académie internationale de l’intégration de la science et du business par sa décision accorde à Grabovoï G. le titre universitaire de Docteur en informatique et en management de l’Académie.

L’Académie internationale de l’intégration de la science et du business est le successeur de l’Académie internationale des sciences fondée le 25 janvier 1989 et fonctionnant jusqu’à présent sous différents noms, notamment comme l’association scientifique publique sans personnalité morale l’Académie internationale de l’intégration de la science et du business (de 1996 à 1999). Par la suite, il a été décidé d’enregistrer l’Académie en tant que personne morale. Ses fondateurs ont été l’Institut des problèmes du marché auprès de l’Académie russe des sciences, le Centre géophysique auprès de l’Académie russe des sciences, l’Université d’énergie de Moscou (université technique), l’Institut de recherches scientifiques d’État de la chimie et de la technologie de chélates, MNTK « Microchirurgie de l’œil », la Fondation internationale de l’intégration, de la science, de la culture et du business, l’Institut de l’économie mondiale, SA Biomed Mechnikov, le Centre d’État de l’information aéronautique, la Fondation de Gorbatchev, etc., et les personnes physiques – E.Ametistov, E.Volkov, M.Gorbatchev, P.Gretchko, Y.Messenjik, S.Miftahoutdinov, A.Moïsseev, N.Patrakov, S.Fedoro et E.Cchernychev. Plus tard, il a été décidé de garder l’ancien statut de l’Académie comme le plus pratique et adapté à ses objectifs. Actuellement, l’Académie est une organisation publique à but non lucratif sans personnalité morale.

L’objectif principal de l’Académie internationale de l’intégration de la science et du business est de soutenir des projets scientifiques et techniques prometteurs, de fournir de l’assistance aux membres de l’Académie dans leurs recherches créatives, d’établir « des ponts » entre le progrès scientifique et le business. L’Académie offre des consultations gratuites et un soutien par l’information pour intégrer des élaborations scientifiques prometteuses dans les domaines d’amélioration de la gestion, de la pédagogie, de la médecine, de l’alimentation, des équipements, du sport, de la sécurité du business, etc. Actuellement, les activités les plus importantes de l’Académie : la formation d’un modèle économique du système tolérant de la santé en conformité avec les lois de l’évolution universelle et du système YNIOLYMP, l’élaboration sous la direction de l’Académie de la théorie de la sécurité spatiale, l’élaboration et l’application de la nanotechnologie, de la technologie des cordes, de la technologie laser en endochirurgie, etc.

Nombreux savants connus de renommée mondiale de différents domaines de la science, de la technologie, de l’enseignement, de l’économie, de la médecine font partie de l’Académie, ainsi que des hommes de la culture, des hommes d’État, des dirigeants de grandes organisations industrielles, financières, etc. qui ont une grande expérience dans le travail pratique pour intégration de la Russie dans le système économique mondial.

Le 26 juin 1999, Grabovoï G. est décerné l’Ordre de Saint Stanislas.

Le 15 juillet 1999, le Comité principal d’attestation interacadémique par sa décision accorde à Grabovoï Grigori le titre de Professeur en spécialité « Appareils et systèmes analytiques et structurels ».

En juillet 1999, Grabovoï G. présente des cours dans le Centre de formation des spécialistes dans le domaine des technologies modernes de prévention et d’opération de secours d’urgence auprès de l’Agence de monitoring et pronostic de situations d’urgence auprès du Ministère des situations d’urgence de la Russie (La lettre de la part de M.Chakhramanyan au Comité principal interacadémique d’attestation du 23 juillet 2013).

Le 24 août 1999, le Présidium de l’Académie Internationale de l’intégration de la science et du business (AIISB) par sa décision du 24 août 1999 (procès-verbal No 40) accorde à Grabovoï G. le titre de Professeur de l’AIISB en spécialité « Informatique des Systèmes »

Depuis le 7 octobre 1999, entre en vigueur le brevet pour invention intitulée « Méthode de prévention des catastrophes et dispositif pour sa mise en œuvre », délivré à Grabovoï G. par l’Agence russe des brevets et des marques de commerce, conformément à la loi des Brevets de la Fédération de Russie entrée en vigueur le 10 mai 2000. Cette invention peut être utilisée afin de prévenir diverses catastrophes naturelles (tremblements de terre) et anthropiques, notamment sur des sites industriels. Dans la description du brevet, il est indiqué que selon cette méthode, l’appareil émet des signaux bio ce qui contribue à la normalisation de la situation dans la zone d’une catastrophe supposée. Dans cette même description sont présentées des justifications (scientifique, instrumentale et par des résultats pratiques) pour la méthode de normalisation d’évènements par un signal biologique. Ainsi, cette méthode brevetée prouve que la lecture et l’étude des œuvres de Grigori Grabovoï aide à harmoniser des évènements dans la vie de l’être humain dans le sens du développement perpétuel. La prévention des catastrophes dans l’organisme et dans l’environnement par sa propre conscience qui émet des signaux biologiques réalise la vie éternelle. La description du brevet « Méthode de prévention des catastrophes et dispositif pour sa mise en œuvre » No 2148845 du10 mai 2000 est présentée sur le site officiel du Service fédéral pour la propriété intellectuelle, les brevets et les marques de la Fédération de Russie www1.fips.ru. Adresse : 30, bât. 1 Berezkovskaya naberezhnaya Moscou, Russie, G-59, GCP-5, 123995. Téléphone : +7 (499) 240-60-15, fax : +7 (499) 243-33-37.

Le 17 février 2000, Grabovoï G. est élu membre titulaire de l’Académie internationale des auteurs de découvertes scientifiques et d’inventions conformément à la décision du Présidium de l’Académie.

L’Académie internationale des auteurs de découvertes scientifiques et d’inventions est l’union internationale créatrice des inventeurs et des auteurs de découvertes scientifiques de la Russie et d’autres pays. L’Académie favorise l’unification du potentiel intellectuel de la partie de la société la plus dynamique qui contribue au développement de la Russie et du progrès technique mondial, à la diffusion et l’utilisation des aboutissements les plus importants ainsi qu’à la consolidation professionnelle des savants et des experts.

En 1996, l’Académie de l’invention, l’institution publique régionale, a été fondée et enregistrée auprès du Ministère de la Justice de la Fédération de Russie. Un développement dynamique de l’Académie de l’invention a attiré de grands inventeurs et des savants-auteurs de découvertes scientifiques de nombreuses régions de la Russie et d’autres pays. En 1998, sur sa base, est apparue l’Union internationale des organisations publiques « l’Académie internationale des auteurs de découvertes scientifiques et d’inventions » (certificat d’enregistrement délivré par le Ministère de la Justice de la Fédération de Russie No 3518 du 26 mars 1998). En 2002, suite à des modifications dans la législation de la Fédération de Russie, elle a été dénommée l’Union internationale des organisations publiques « l’Académie internationale publique des auteurs de découvertes scientifiques et d’inventions » (certificat d’enregistrement délivré par le Ministère de la Justice de la Fédération de Russie No 3518 du 8 janvier 2002).

 

Le 16 mars 2000, l’Université européenne, conformément à la décision de son Présidium, accorde à Grabovoï G. le titre du Docteur en Sciences techniques de l’Université.

Le 05 mai 2000, Grabovoï G., pour sa grande contribution au développement de l’aviation ultralégère est accepté en tant que membre au Club des voyageurs aériens.

Depuis le 6 juillet 2000, entre en vigueur le brevet pour invention No 2163419 « Système de transfert d’informations » délivré à Grabovoï G. par l’Agence russe des brevets et des marques de commerce, conformément à la loi des Brevets de la Fédération de Russie du 20 février 2001. Cette invention fait partie des techniques de communication et peut être utilisée dans des systèmes de transfert d’informations sans fil entre un émetteur et un récepteur d’informations, principalement à une grande distance afin de prévenir des catastrophes de toute nature. Dans la description il est indiqué que « Selon la théorie de la synthèse ondulatoire et des lois de la mécanique quantique, une pensée transformée dans un rayonnement peut avoir deux états quantiques à la fois » (voir Grabovoï G. « Étude et analyse des définitions fondamentales des systèmes optiques pour prévention des catastrophes et pour un pronostic dans le contrôle des microprocessus », Technique électronique, série 3, Microélectronique, No 1(153), p.10). « Le système de transfert d’informations proposé fonctionne de façon suivante. En qualité d’un opérateur qui transfert une information agit un homme qui génère une pensée ». Ainsi a été breveté le transfert de données par la pensée à n’importe quel système. Ceci permet de diriger le rayonnement normalisant de la pensée vers le développement perpétuel formé par les œuvres de Gravovoï dans l’organisme et l’environnement en créant ainsi la vie éternelle. La description du brevet de l’invention de Grabovoï « Système de transfert d’informations » No 2163419 du 20 février 2001 est présentée sur le site officiel du Service fédéral pour la propriété intellectuelle, les brevets et les marques de la Fédération de Russie www1.fips.ru. Adresse : 30, bât. 1 Berezkovskaya naberezhnaya Moscou, Russie, G-59, GCP-5, 123995. Téléphone : +7 (499) 240-60-15, fax : +7 (499) 243-33-37.

L’utilisation des brevets « Méthode de prévention des catastrophes et dispositif pour sa mise en œuvre » et « Système de transfert d’informations » peut aider à normaliser son état de santé, à rétablir chaque cellule détruite et par conséquent tout le corps de l’homme en bonne santé. Selon la description du brevet « Méthode de prévention des catastrophes et dispositif pour sa mise en œuvre », une cellule endommagée ou détruite se rapporte à un état catastrophique naturel de la matière et non anthropique. Dans le texte du brevet il est écrit : « En ce qui concerne des catastrophes naturelles, la zone d’apparition d’une catastrophe a des caractéristiques dépassant de 20-28 % les performances de rayonnement provenant d’autres zones de l’élément ». L’expert qui utilise les techniques de ce brevet doit placer une cellule endommagée ou détruite à côté d’une cellule humaine intacte et réduire le rayonnement de 20-28 % provenant de cette cellule endommagée ou détruite. Conformément à la description du brevet, il faut activer le « système d’enregistrement de signaux et l’émetteur générant des signaux qui contribuent à la normalisation dans cette zone. « L’émetteur générant des signaux » selon la description du brevet, établit des systèmes ondulaires nano sur la base du rayonnement lumineux, du rayonnement nanoseconde laser qui rassemblent les atomes et les molécules dans leur état normal comme ils sont dans une cellule d’un être humain vivant. Avec une petite quantité de cristaux dans le dispositif construit selon le brevet, une seule action d’impulsions nanosecondes laser et un laps de temps court du travail de l’opérateur humain, générant des signaux biologiques, s’effectue le rétablissement de la restaure la vie d’une cellule unique. Une augmentation de la quantité de cristaux dans le dispositif ou l’application de systèmes de microprocesseurs, la multiplicité d’action des impulsions nanosecondes laser et une augmentation de la longueur ou de la force du travail de l’opérateur humain qui génère des signaux biologiques, accomplit une restauration d’un domaine continu d’un ensemble de cellules. En renforçant la puissance du fonctionnement du système de reviviscence, selon le brevet, s’effectue la restauration de toutes les cellules humaines, ce qui signifie que la personne revient à la vie.

Les dispositifs créés selon les brevets de Grigori Grabovoï renforcent l’action de la conscience de l’être humain et représentent un entrainement pour celle-ci la menant au niveau où elle sera capable sans l’aide des appareils de provoquer des processus spirituels assurant la restauration des cellules et de tout le corps humain.

Le 27 juillet 2000, l’Académie russe des sciences naturelles accorde à Grabovoï G. le titre d’honneur et la médaille « Chevalier de la science et des arts ».

Le 04 décembre 2000, l’Académie d’astronautique de Russie K.Tsiolkovskiy a élu Grabovoï G. membre actif (académicien) de l’Académie.

Le 28 mars 2001, est enregistré le Plan de formation d’auteur de Grabovoï G. de son cours «Technologies de pronostic préventif et de développement sécurisé » par le Ministère des Ressources naturelles de la Russie, l’Administration de l’enseignement supplémentaire professionnel auprès du Ministère de l’Enseignement de la Russie et le Сentre international de systèmes d’éducation de l’UNESCO.

Le 21 septembre 2001, le Conseil des entrepreneurs auprès de la Mairie et le Gouvernement de Moscou a décidé de créer le Comité de pronostic pilote du système. Grabovoï G. est nommé le Président du Comité.

Le 26 mars 2003, Grabovoï G. est nommé Vice-président de l’Union financière russe.

Le 22 aout 2003, le Comité des décorations auprès du Registre international de la médecine complémentaire ENIOM a accordé par sa décision à Grabovoï G. le titre «  Meilleur guérisseur du III millénaire ».

Le 14 novembre 2003, pour une contribution importante dans la sécurité des vols des navettes aérospatiales, Grabovoï G. recoit l’ordre public du Héros de l’Union soviétique du pilote d’essai chevronné Beregovoï G.

Le 21 juin 2004, par la décision du Présidium de l’Association internationale de science, Grabovoï G. est élu membre honoraire de l’Association.

Le 10 octobre 2004, pour les services rendus à l’astronautique nationale, la Fédération russe de l’astronautique décerne à Grabovoï G. la médaille l’académicien Serguei Repiev.

Le 24 octobre 2004, l’Académie européenne des sciences naturelles de Hanovre décerne à Grabovoï G. la médaille RobertKoch.

Le 15 décembre 2004,  l’Académie de la sécurité, de la défense et du maintien de l’ordre a élu Grabovoï G. membre titulaire et académicien de l’Académie.

Le 15 décembre 2004, l’Académie de la sécurité, de la défense et du maintien de l’ordre a délivré à Grabovoï G. le diplôme de Professeur de l’Académie.

Le 29 janvier 2005, pour ses mérites dans le développement, l’utilisation et la mise en œuvre de nouvelles techniques et appareils dans la médecine conventionnelle, l’association internationale des professionnels de la santé et des thérapeutes EONIM a décerné à Grabovoï G. la médaille en or ELITE.

Le 26 aout 2005, pour son mérite et une grande contribution personnelle dans le développement et le renforcement de l’État russe, Grabovoï G. est décerné l’Ordre Pierre le Grand du premier degré.

Le 26 décembre 2006, par la décision du Comité, Grabovoï G. a été décerné la médaille « Pour sa fidélité à l’aviation ».

Grabovoï G. est l’auteur de l’Enseignement enregistré à Grabovoï sous la forme de centaines de ses œuvres dans le Bureau du droit d’auteur auprès la bibliothèque du Congrès des USA : ТХ 7-324-403 du 6 février 2008, Тхи 1-607-600 du 8 février 2008, ТХ 7-049-203 du 12 février 2008, ТХ 6-975-628 du 13 février 2008 (affichage des données sur le site officiel : ТХ0006975628/2008-02-13), Txu 1- 789-751 du 25 juillet 2011. Le site Internet du Bureau du droit d’auteur auprès la bibliothèque du Congrès des USA avec les données d’enregistrement : www.cocatalog.log.gov. L’adresse du Bureau du droit d’auteur auprès la bibliothèque du Congrès des USA : Library of Congress United States, Copyright Office, 101 Independence Avenue SE Washington, DC 20559-6000.

Grabovoï G. est enregistré comme auteur dans la société de gestion collective de droits d’auteur VGWORT (Allemagne). L’enregistrement No 1103135 du 30 septembre 2011, voir le site officiel www.vgwort.de à la page https:// tom.vgwort.de/portal/index. L’adresse de VG WORT: Goethestrafie 49, 80336 Munchen; téléphone (089) 514120; Telefax(089) 5141258; Courriel: vgw@ vgwort.de.

Grabovoï G. possède le droit exclusif aux marques enregistrées de l’Union Europeenne « Grabovoi® » No 009414673 du 18 février 2011 (demande déposée le 30 septembre 2010) et « GrigoriGrabovoi® » No 009414632 du 18 février 2011 (demande déposée le 30 septembre 2010).